Stéphane BELMONDO

presse-A-_MG_5569_klein___7b4bd14c663f620b1e7a89db81f673df-1024x683Stéphane Belmondo,
Jazzman de renommée internationale, parrain du festival

C’est en Décembre 2015 que j’ai eu la chance de rencontrer Philippe Delbary, lors d’un concert avec mon trio Love for Chet au Petit-Journal Montparnasse.

A l’issue du concert, Philippe m’a expliqué son projet d’un festival de jazz en été dans ce petit village d’Auriac du Périgord, un petit village de moins de 400 habitants. J’ai été touché par sa gentillesse, par ses mots, par la flamme qui animait ses yeux quand il me parlait de son festival et de son village. J’ai tout de suite accepté d’en être le parrain.
J’ai moi même grandi dans un petit village varois, et j’ai toujours été sensible à ce que la musique puisse voyager dans les endroits les plus incroyables et les plus inattendus. Quand je suis venu en 2016 pour la première fois dans le festival, j’ai rencontré des gens extraordinaires, de simplicité, de bienveillance, et j’ai eu la chance de rester quelques jours dans la région.
Les Bonnes vibrations, la gastronomie locale, la beauté des paysages, l’amitié et la confiance que j’ai ressenti me font penser que je suis un peu chez moi à Auriac du Périgord, et je suis très honoré d’en être le parrain et l’ange gardien. Longue vie à ce festival et à nos amis ! J’ai hâte de vous retrouver !

                                                                                                        Stephane Belmondo

Stephane Belmondo est un des plus grands trompetistes européens de jazz. Né le 8 Juillet 1967 à Hyères dans le Var, dans une grande famille de musiciens, son père Yvan, son frère Lionel, tous deux saxophonistes accompagnent avec bienveillance son éducation musicale. Percussionniste, Batteur, Accordéoniste et Trompettiste, il reçoit le premier prix à l’unanimité de trompette du Conservatoire de Marseille. A 19 ans, il part à Paris, et c’est le début d’une grande aventure musicale exceptionnelle où il devient vite un soliste exceptionnel et incontournable de la Scène Jazz. Pour n’en citer que quelques uns, Michel Legrand, Laurent Cugny, Stephane Grapelli, Chet Baker, Dee Dee Bridgewater, Jacky Terrasson l’invite régulièrement sur leurs tournées. Il part en 1995 vivre à New York, la Mecque du Jazz pendant 5 ans où il aura l’opportunité de jouer avec les plus grands. S’en suivront des collaborations discographiques exceptionnelles avec Yusef Lateef, Milton Nascimento, un formidable hommage à Stevie Wonder (Wonderland) et également avec son frère Lionel, l’Hymne au Soleil, où ils revisitent la musique française classique de Maurice Ravel, et de Nadia et Lili Boulanger. Il reçoit, et c’est un record jamais égalé, 5 Victoires du Jazz en 3 ans, meilleur album, meilleur artiste, prix du public sur 3 années consécutives. Son hommage à son ami et héros Chet Baker, Love for Chet, est unanimement salué par la critique comme un témoignage sincère de son amitié et son admiration pour ce grand trompettiste de jazz. En 2016, il enregistre avec son frère musical, le pianiste Jacky Terrasson, un duo complice et facétieux « Mother » qui tournera dans le monde entier. Il se produit également avec les Orchestres de Bordeaux et de Lyon dans un projet « Ravel et le Jazz », une relecture originale et inédite de l’oeuvre de Maurice Ravel.

Stéphane BELMONDO
Mot clé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *